| Sujets

Rencontre avec Charles FORTUNET, Docteur en Génie Mécanique

6 questions à Charles Fortunet, Docteur en Génie Mécanique au sein de la Direction de l’Innovation de Modis France à Toulouse
Articles

Charles, peux-tu nous présenter ton parcours ?

Après un DUT en génie mécanique et productique et un diplôme d’ingénieur aux Arts et Métiers ParisTech, j’ai fait le choix de continuer mes études par une thèse en génie mécanique à Sigma Clermont (Université Clermont-Auvergne). Ma thèse porte sur la mise en place d’une méthodologie de conception permettant de déterminer des géométries de pièces de structure aéronautique aussi performantes en vol mais moins chères à la fabrication.

En avril 2018, j’ai rejoint la direction de l’Innovation Modis France à Toulouse.



La Direction de l’Innovation Modis, rattachée à la Direction Technique Nationale, identifie les sujets d’avenir porteurs afin d’orienter les savoir-faire technologiques et les montées en compétences de nos collaborateurs. Composée d’un savant maillage d’esprits complémentaires (Techniciens expérimentés, ingénieurs et Docteurs (Ph.D)), ce département est armé pour mener les sujets d’études les plus complexes et prometteurs.


Quelles sont tes fonctions au sein de la Direction de l’innovation ?

Je suis rentré chez Modis pour renforcer l’équipe sur un projet de conception d’une usine du futur dédiée à l’assemblage de tronçons d’avions. Après presque un an et demi, ma fonction ainsi que les projets sur lesquels j’interviens ont évolués. Aujourd’hui, mon rôle est transverse.

A la fois technique et opérationnel, je gère les ressources et je m’assure de l’avancement de plusieurs projets dans des thématiques aussi diverses que l’aéronautique, les énergies renouvelables et la protection de l’environnement.

J’ai aussi en charge le développement des partenariats universitaires pour nous aider dans la réalisation de projets complexes.

As-tu des exemples concrets de projets sur lesquels vous intervenez ?

Comme mentionné précédemment, je suis entré au départ pour intervenir sur un projet purement aéronautique, mais les enjeux environnementaux m’ont très vite intéressé. J’ai donc rapidement fait le choix de m’ouvrir à de nouvelles thématiques et de nouveaux projets.

A ce jour, j’interviens sur trois projets innovants :

  1. La conception d’une usine du futur pour assembler des tronçons d’avion : Ce projet vise à allier les compétences en mécanique et en informatique chez Modis pour proposer une solution d’usine productive et connectée permettant d’assembler des tronçons de la future génération d’aéronefs.
  2. La conception d’un système de protection du littoral respectueux de l’écosystème marin : L’objectif du projet SABRES est de développer un système écologique permettant de faire barrière aux vagues en cas de risque de submersion marine tout en évitant tout impact sur l’écosystème marin ou la bathymétrie.
  3. L’étude de solutions permettant la production et le stockage d’énergies renouvelables : L’enjeu majeur lié à ces énergies reste le stockage et la redistribution sur le réseau. Chez Modis, nous cherchons à développer des moyens de stockages d’énergie performants et standardisés afin qu’ils puissent être installés facilement et utilisés dans n’importe quelles conditions.

Tu parles beaucoup d’environnement malgré ton bagage aéronautique. Pour toi, quels sont les grands enjeux liés à l’environnement pour les années à venir ?

Au sein de la Direction de l’Innovation, nous travaillons beaucoup sur le développement de solutions innovantes pour préserver l’environnement. C’est un sujet très actuel, et pour lequel il est temps d’agir ! A notre échelle, nous essayons d’apporter notre pierre à l’édifice.

Deux questions rythment notre quotidien chez Modis :

  1. Comment préserver les populations et la biodiversité face au changement climatique à venir ?
  2. Comment capter, stocker et redistribuer efficacement des énergies de source renouvelable ?

Tenter de proposer des réponses inédites et pertinentes à ces questions est un vrai challenge pour le chercheur que je suis J. Mon Doctorat m’a permis d’élargir mon champ de compétences et, par conséquent, d’apporter un regard nouveau sur ces problématiques.

Pour parler plus technique, quel regard portes-tu sur les nouvelles technologies telles que l’internet des objets (IoT) ou la Robotique collaborative (Cobotique) ?

Ces deux notions me replongent dans notre projet d’usine du futur en aéronautique. Ce sont des passages obligés quand on parle d’usine connectée ou plus généralement d’industrie 4.0.

Au même titre que l’intelligence artificielle, la blockchain, la robotique, ces technologies, aujourd’hui « émergentes », seront demain des standards incontournables de l’industrie. En effet, leur apport sur la productivité, la traçabilité et l’agilité des usines est indéniable. Cependant, il faut veiller à en garder une utilisation raisonnée.

L’aspect R&D dans ce type de projet est à la fois technique et éthique. L’objectif est de proposer des solutions permettant d’assister les opérateurs dans les tâches à faible valeur ajoutée (tâches répétitives) pour qu’ils puissent se concentrer sur des tâches plus intéressantes et valorisantes.

En conclusion, il faut garder la tête froide et veiller à ce que ces technologies restent des outils au service de l’humain qui, lui, détient la vraie valeur ajoutée.

Charles, avec ton expérience, que conseillerais-tu-à un jeune Docteur qui est en recherche d’un premier emploi ?

Je pense que les maîtres mots pour s’épanouir en tant que jeune docteur en entreprise sont « Curiosité » et « Autonomie ». Dans le cas de mon expérience chez Modis France, les projets sont délibérément multidisciplinaires pour que chacun, quel que soit ses compétences et son expérience, puisse s’y intéresser et y apporter sa pierre.

De manière plus générale, les apports de la thèse ne sont pas uniquement scientifiques. Outre l’excellence technologique acquise, ces trois années d’études permettent de parfaire votre savoir-être de chercheur qui, je pense, à totalement sa place dans les entreprises Françaises.

Osez proposer vos compétences et votre ingéniosité aux entreprises car les innovations technologiques de demain n’attendent que vous !

L’aventure Modis vous tente ? Rejoignez notre équipe en 2019 !

 Consultez nos offres opportunités


Contenus associés

Rapport 2018 de Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) de Modis

Le dernier rapport RSE de Modis vient de sortir. Quels sont nos ambitions, nos engagements, nos grandes priorités ? Découvrez les actions conduites par Modis, les indicateurs clefs de  2018, et nos projets en 2019.


Voir
Rencontre avec…Frédérique Mermoz Mounier, Salesforce Business Analyst au sein de la Practice Salesforce de Modis France

l’occasion de l’évènement Dreamforce, le rassemblement annuel de l’ensemble de l’écosystème Salesforce du 19 au 22 novembre 2019 à San Francisco, dont Modis France accompagnera la délégation française Salesforce en tant que sponsor Gold officiel du Networking Tour France, focus sur le centre d’excellence Salesforce de Modis France

4 questions à Frédérique Mermoz Mounier, Salesforce Business Analyst au sein de la Practice Salesforce de Modis France basée à Lyon


Voir